lundi 12 janvier 2015

Propos Tournés : projets de courts métrages.




Bonjour à tous,


  J'ai décidé d'essayer quelque chose que je n'avais pas touché jusqu'ici, quelque chose qui s'approche un peu des courts métrages.

  Si cela vous intéresse, tout se passe ici : http://propostournes.blogspot.fr/


  Aperçu premier article :

"  "Ça a débuté comme ça." Je ne saurais trop vous dire comment. Peut-être davantage pourquoi. Commençons donc par là alors. "Propos Tournés". Trouver un nom, un concept qui réduit à l'unité la pluralité originel, surtout quand il s'agît d'art, ce n'est jamais simple. En plus, contrairement à la philosophie, il faut ici que ça ait un petit côté marketing. C'est franchement loupé je crois, et puis tant pis.  Donc, "propos tournés", quelque part, ça signifie simplement, des images, des mots, des propos, des expressions, un court tournage, une mise en scène... tout cela dans un lieu resserré, en petit comité si ce n'est seul, avec une seule caméra ( Canon légria HF G25 - pour ceux qui aiment la technique).

  Longtemps, à l'opposé de Proust, je me suis couché tard. Sans doutes que comme Céline alors, avec bien moins de génie et même aucun génie," si j'avais bien dormi toujours, j'aurais jamais écrit une ligne". Mais voilà,  je n'ai pas toujours bien dormi et surtout j'y ai pris goût. j'aime la nuit, je vis avec elle. Ce n'est pas tant le fait d'avoir un sommeil fragile ou difficile, tout dépend des périodes et des événements extérieur. Mais il est vrai que ça bien contribué au départ. Toujours pour une femme. D'abord, celle qu'on prend en chasse, dont on a le soucis de la séduire et qui nous fait veiller tard. Puis, celle qui vous délaisse seul au fond d'un lit où vous ne savez quoi faire alors que votre cerveau s'empresse de vous faire parvenir images, sons, idées, rapports et conception.

  Alors, parce que je m'égare, mais j'en profite parce que ça aussi on ne peut pas se le permettre dans les écrits théoriques si l'on tient à une certaine rigueur - sinon on fait de la nouvelle non-philosophie. Alors, disais-je, revenons à nous moutons comme ce cher Patelin. Après un peu plus de sept années de théâtre, j'ai du laisser cela de côté un temps, trop occupé par mes nombreuses activités. Mais la nécessité absolue de renouer tant avec les belles lettres jamais abandonnée, qu'avec cet art de la scène s'impose de plus en plus et avec lui, une envie nouvelle, qui a surgît un peu plus tard, celle de la réalisation filmique associée à l’écriture... tout cela sans formation en revanche...

  Sans connaissance particulière dans le domaine en dehors de ce que j'ai pu voir et revoir, lire et relire, en dehors de ce qui m'inspire et me porte, je décide aujourd'hui de lancer propos tournés, en videaste très amateur mais soucieux d'arriver, avec peu de moyens, à des fins appréciables.

  Ici alors, vous trouverez des creations et des adaptations libres. Des mots, mis sur des images, des images mis sur des sentiments, des sensations, ces sensations reflétées par des notes... en espérant que l'aventure soit belle, le temps qu'elle durera.

  Il n'y a pas d'autres buts pour moi aujourd'hui que de vivre cette expérience qui m'attire et de la vous faire partager.  je remercie ceux qui me suivront, même s'ils sont peu, tant qu'ils me font progresser."

Suite ==>> http://propostournes.blogspot.fr/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire